Il y avait toujours une jambe qui traînait (article actufoot 45)

Malgré une possession à son avantage, Saint-Pryvé Saint-Hilaire s’est incliné, samedi, face à l’AS Vitré (2 – 0). Une défaite marquée par une incapacité à se montrer dangereux devant les buts, selon Baptiste Ridira.

C’est frustrant. On a eu une grosse part de possession. On s’y attendait. Vitré a plus tendance à contrer. Ils ont même pris le ballon et ils ont été dangereux avec leur force de percussion dans les couloirs. On a encaissé un coup de pied arrêté (6e). C’est trop tôt dans le match pour pouvoir espérer mieux. Dans la foulée, on en reprend un, vers la 20e. Être mené 2-0, alors qu’on a le ballon tout le temps et des situations pour marquer, c’est sévère. On a passé toute la 2e mi-temps pour essayer d’attaquer, face à un bloc bien regroupé. On a manqué de précision ou d’efficacité. Il y avait toujours une jambe ou un bras qui traînait. On a une ou deux occasions qui auraient pu être converties en buts. On est tombé sur une équipe qui défend bas. D’ailleurs, le score aurait pu être plus large en fin de match, car ils ont eu des situations dangereuses. On a le sentiment de pouvoir faire des résultats, mais on ne les fait pas. On est déçu, mais on va s’accrocher et travailler.

Article actufoot45