Coupe de France : J-1 (article La république du Centre)

Coupe de France
ces 8 dates qui ont marqué l’histoire du Saint-Pryvé-Saint-Hilaire FC

Coupe de France : ces 8 dates qui ont marqué l'histoire du Saint-Pryvé-Saint-Hilaire FC

Dans le paysage du football français, le Saint-Pryvé-Saint-Hilaire FC est un objet rare. Rapporté à l’échelle de sa population, (8.695 habitants sur les deux communes), ces 14 saisons au niveau national (CFA/N2 ou CFA2*) lui confèrent une longévité peu courante. Ce 16e de finale de Coupe de France contre Rennes, mercredi, à 18h30, constitue un aboutissement pour le club. Retour sur huit dates clés de son histoire.

2000 : année de la fusion

L’aventure, débutée en 1995 avec l’arrivée de Guy Ollivier à la tête du club, prend une tournure nouvelle en 2000. Le Saint-Pryvé Country Club, qui a déjà gravi les échelons départementaux, puis régionaux, fusionne avec l’Union Sportive de Saint-Hilaire. « Ils avaient des bonnes équipes de jeunes, on avait de bonnes équipes seniors, on s’est logiquement rapprochés », explique aujourd’hui Jean-Bernard Legroux, actuel coprésident. Ainsi naquit le Saint-Pryvé-Saint-Hilaire Football Club.

22 mai 2005 : l’accession en CFA 2

De gauche à droite, Nordine El Yousfi, Damien Lubac, Anthony Lecomte, Mickaël Frisch, Mickaël Ferreira, Hassan Essalhi, Christophe Pardessus et Cédrik Chagot, le capitaine.

Après 6 montées en dix ans, voilà le SPSH FC en Championnat de France Amateur 2 (cinquième échelon national) le 22 mai 2005, grâce à un match nul contre Vierzon qui lui assure la première place de DH. Direction, donc, le CFA 2, pour la première fois !

7 janvier 2006 : un premier 32e de finale de Coupe de France… douloureux

Pour la première fois de sa jeune histoire, Saint-Pryvé atteint un 32e de finale de Coupe de France. Après avoir éliminé Cherbourg, club de National, les hommes de Fabien Croze reçoivent, à Fleury-les-Aubrais, une autre écurie de troisième division : Sannois-Saint-Gratien. Devant 1.500 personnes, les Pryvatains sont corrigés 6-0. Sans appel.

20 août 2008 : une non-montée difficile à avaler

À l’été 2008, Saint-Pryvé s’est retrouvé au cœur d’un inextricable imbroglio. Au terme d’une saison bouclée en 2e position de sa poule de CFA2, les Loirétains ont vécu un été rocambolesque.

Au bout de trois mois d’incertitudes (club sanctionné dans une autre poule et relégation financière de Rouen annulée), où la montée a longtemps été envisagée, à tel point que le recrutement pour jouer en CFA avait été effectué, les Pryvatains ont appris le 20 août, à quelques heures de la reprise, qu’ils resteraient en CFA2.

« Une décision catastrophique au niveau financier, le club a mis deux ans à s’en remettre », explique aujourd’hui Jean-Pierre Augis.

29 mai 2010 : meilleur deuxième, direction le CFA

En mai 2010, Saint-Pryvé décroche finalement son Graal, la montée en CFA, en terminant meilleur deuxième des huit poules de CFA 2, avec 91 points. Lors de la dernière journée les Banlieusards orléanais disposent facilement de Blois (4-1).

25 mai 2013 : le coup du sort à la 94e

Redescendus en CFA 2 dès 2011, Saint-Pryvé continue d’y jouer les premiers rôles. Pourtant vainqueurs, face à Belfort (3-0) lors de l’ultime journée ce samedi 25 mai 2013, les joueurs apprennent à la fin du match qu’ils ne monteront pas en CFA. Puisque, dans le même temps, Vezoul a battu Epernay grâce un but inscrit dans le temps additionnel, à la… 94e ! « J’ai appris au téléphone qu’ils venaient de marquer », se remémore Jean-Bernard Legroux avec amertume.

13 mai 2017 : champion de CFA 2

Passé encore une fois à un souffle de montée en 2014, Saint-Pryvé se fait peur en 2015 en flirtant avec la relégation. C’est le 13 mai 2017 que les Pryvatains valident leur retour en N2 (ex-CFA) grâce à une victoire contre Avranches (3-1). « On termine premiers devant Le Mans, qui avait trois fois notre budget », se félicite Jean-Pierre Augis, coprésident.

23 janvier 2019 : le Stade Rennais au menu des 16es de finale de Coupe de France

Le grand-rendez vous contre Rennes aura lieu mercredi 23 janvier, à 18h30, au Stade de La Source. Pour la première fois de son histoire, Saint-Pryvé joue un 16e de finale de Coupe de France.

« C’est un aboutissement, un grand moment pour le club« , estime Jean-Pierre Augis. « On espère que ce sera une belle fête au stade de La Source, que le public sera au rendez-vous », poursuit-il. « On a commencé difficilement notre parcours, à Chartres. Sully, Vineuil, Matoury, ça n’a pas été simple. C’était des vrais matches de coupe. Contre Troyes (L2), au huitième tour ca a été un gros déclic ». Pourquoi ne pas rééditer l’exploit contre Rennes ?

Jérôme Couton-Coudray (La république du Centre)